Le logement d'un cheval miniature


 

I) LA PATURE

 Celle-ci devra être la plus grande possible mais on admet volontiers que 1000 m² (par mini) peuvent être suffisant. Attention toutefois aux risques de fourbure dans certaines régions (voir la rubrique "principales pathologies des chevaux miniatures"), dans ce cas il faut limiter la surface de la pâture afin que votre cheval ne mange pas trop d'herbe.
 
 
 
II) LES CLOTURES
 
 Elles doivent être les plus « étanches » possible et ceux pour trois raisons.
La première c'est que certains chevaux (d'autant plus un mini qui est armé d'une toison très fournie l'hiver qui l'isole bien du froid mais également des clôtures) ont une fâcheuse tendance à « forcer » les clôtures.
 La deuxième raison c'est qu'un mini peut avoir des prédateurs contrairement à nos grands chevaux. En effet, les minis se font parfois attaquer par les chiens errants comme de simples brebis.
 Enfin, la dernière raison est le vol car il n'y a rien de plus facile à voler et à revendre (un bon prix) qu'un mini...
 
 
 
A) LES CLOTURES ELECTRIQUES
 
 Elles sont les plus utilisées et les plus fiables. Le courant est de type continu, de faible intensité et de haute tension ce qui fait que le cheval prend "une claque" mais sans danger pour lui. Les chevaux et autres êtres vivants y sont très sensibles. De ce fait, les chevaux se tiennent toujours à une distance respectueuse de la clôture. Généralement, les chevaux n'essaie même pas de la sauter.
 Pour les chevaux miniatures, on pose généralement 3 rubans :

 
Le premier à 20 cm du sol
Le second à 50 cm
Le troisième à 80 cm

Les piquets doivent être espacés de 5 mètres maximum, 3 mètres si vous vous trouvez dans une région ventée.
Voici un exemple de clôture électrique donné par "La Sanglière" (http://www.sangliere.net)

    1 = Ruban 4 cm de large
    2 = Isolateurs de ligne Un par hauteur sur chaque piquet
    3 = Tendeurs Un à chaque extrémité de ruban
    3 + 4 = Boucle en T + Tendeur Permet de faire un troisième départ de ruban
    5 = Poignées Une par rangée de ruban
    6 = Boucle de Jonction Une par bobine de ruban
    7 = Câble Haute Tension Relie l'eléctrificateur à la clôture
    8 = Connecteur Un au bout du câble Haute Tension 28M
    9 = Bretelle de Connexions Une pour 2 hauteurs de ruban, Deux pour trois hauteurs
    10 = Plaque de Signalisation
    11 = Interrupteur
    12 = Prise de terre 1.50 mètre de long dans le sol !
    13 = Eléctrificateur Secteur

 Attention, prenez soin d'équiper votre clôture électrique d'un parafoudre ou de la débrancher en cas d'orage.
Ne laissez pas votre clôture électrique débranchée trop longtemps. Les chevaux apprennent vite à reconnaître quand il y a le courant et quand il n'y est pas.
Pensez à désherber régulièrement le dessous de votre clôture car le contact avec les herbes réduit la puissance de votre clôture.
Evitez les cordelettes (extrêmement coupantes et peu visibles) pour favoriser les rubans.


 
B) LES CLOTURES EN BARBELES
 
 Les clôtures en barbelés ont été interdites dans les lieux d'accueil des établissements ouverts au public pour l'utilisation d'équidés . Et pour cause. Ce type de clôtures peut engendrer des blessures très graves chez les chevaux qui ont la peau plus fine que les bovins et qui s'affolent et se débattent quand ils se sont pris dedans.
 
 
 
C) LES LISSES EN BOIS
 
 Elles sont belles et sûres. Toutefois, elles nécessitent de l'entretien pour garder leur bel aspect. De plus, les chevaux s'y grattent (au risque de briser les planches) et adorent les grignoter. On peut éviter ces deux derniers inconvénients en doublant le bois de rubans électriques.
 
 
 
D) LES LISSES EN BETON
 
 Elles sont d'un bel aspect. Malheureusement, elles sont généralement dangereuses car trop résistantes à la pression. Entre votre cheval et la clôture, c'est votre cheval qui cassera le premier...
 
 
 
E) LES CLOTURES GRILLAGES
 
 Seules, elles peuvent être dangereuses car les chevaux s'y prennent les pieds. De plus, ils s'y appuient et généralement, le clôture ne reste pas debout longtemps.
 L'idéal pour les chevaux miniatures, à mon avis, est de monter une clôture de type grillagé et de la doubler de rubans électriques à l'intérieur afin que les chevaux ne viennent pas se frotter au grillage ou se prendre les pieds dans les mailles. Le grillage empêchera les éventuels "prédateurs" d'entrer dans votre enclos.
 
 
 
QUELQUES REGLES
 
 Attention à ce que la clôture soit toujours visible par le cheval. Et n'oubliez pas qu'un cheval a une moins bonne vision que nous.
 Avant de lâcher un cheval dans une nouvelle pâture, prenez garde que celle-ci ne comporte aucun objet coupant ou pointu pouvant blesser votre cheval. On a tendance à se dire : "il va faire attention" et c'est vrai jusqu'au jour où ...
 Enfin, dernier point : lorsque vous introduisez un cheval dans un nouvel enclos, faites le un matin (pour qu'il ait le temps de prendre ses marques avant la nuit) et un jour où vous êtes disponible et présent toute la journée. Un cheval affolé dans un lieu qu'il ne connaît pas peut avoir des réactions parfois surprenantes, voire dangereuses qu'il n'aura probablement plus jamais lorsqu'il se sera adapté à son nouvel environnement.
 
 
 
III) LE BOX
 
 Si vous pouvez fournir un box à votre mini, tant mieux. La surface de celui-ci dépend du gabarit du cheval concerné. On estime que la surface minimale d'un box doit être de 2 fois la hauteur au garrot x 2 fois la hauteur au garrot.
 Soit pour un cheval miniature de 85 cm
 (0,85mx2) x (0,85 m x 2) = 1,70 m x 1,70 m
 
 Le cheval doit pouvoir bénéficier d'un local suffisamment aéré et bien clair. Pensez également qu'un cheval en box s'ennuie souvent. Parfois une fenêtre sur l'extérieur, un ballon accroché au plafond ou par terre dans son box peut lui rendre sa claustration plus "douce".
 
 
 
IV) L'ABRI
 
 Si vous n'avez pas de box, pas de panique. Votre pâture devra comporter un abri pour protéger votre cheval (et son alimentation) du vent et de la pluie l'hiver et du soleil l'été. Cet abri pourra aussi bien être constitué d'une cabane en bois ouverte sur un ou deux côtés. Attention, si l'abri est trop bas et exigu, certains chevaux s'y sentent enfermés et refusent d'y entrer.
 La hauteur nécessaire est estimée à 1,5 fois la hauteur au garrot.
 Soit pour le même cheval
 0,85 m x 1,5 = 1,27 m

 vous voici donc bien renseigné avant tout achat d'un cheval miniature