plan
Association Française du Cheval Miniature

.
......... Privé de langage verbal, le cheval est loin d'être dénué de sensibilité et d'expression. Il vous signalera son bien-être ou son mal-être immédiat, en réponse à la relation que vous aurez avec lui. Celle-ci déterminera grandement ses aptitudes à apprendre et à progresser en confiance.

.......... Que vous soyez débutant ou confirmé au contact des chevaux, quelle type de relation vous est-il possible de développer avec celui-ci, pour optimiser ses performances ou, tout simplement, pour enrichir son capital santé et moral ?

.......... Le cheval ne naît pas (sauf problème physique déclaré) bon ou mauvais compagnon de l'homme ; il le devient.
.......... Il reçoit de l'homme le meilleur ou le pire, et il ne faut pas confondre mauvaise volonté du cheval avec imperfection de la demande. Ceci mérite de rappeler quelques notions relatives au fonctionnement psychologique du cheval.

...... Le cheval possède une vision particulière : chaque oeil couvre latéralement un champ monoculaire de 120° et les deux ensemble ne perçoivent le relief (c'est-à-dire la distance) que de face, et sur seulement 30 à 60°. Il est donc préférable de savoir se positionner dans son angle de vision pour l'aborder en toute sécurité.

.......La nature craintive ou méfiante du cheval s'apaise en général dès lors que ces quelques règles de l'approche et du comportement sont respectées.

...... Si le Général L'Hotte a inspiré de nombreux cavaliers avec sa légendaire maxime "en avant, calme et droit", il ne serait pas inutile de conseiller aussi

"apprenez à connaître votre cheval, observez-le, parlez-lui dans un langage proche du sien avec vos mains, votre voix et tout votre coeur, et vous irez loin et bien".

L'HOMME et le CHEVAL : UNE CONFIANCE
Bulletin n° 36

..........Les travaux de l'éthologue Gentili, inspirés des recherches de Konrad Lorenz, ont permis de mieux comprendre que le cheval, à l'inverse de l'homme, n'est pas un animal prédateur en quête de nourriture, mais plutôt une proie qui se nourrit d'herbe sans effort, et qui craint par nature les signes d'un environnement étranger et menaçant pour sa survie.

.......... Si nous apprenons, réagissons, et nous projetons dans le futur à partir d'opérations mentales qui associent logique abstraite, vécu et sentiments, le cheval, luji, se réfère uniquement aux situations qu'il a vécues dès sa prime jeunesse. Tout son passé est contenu dans son présent, dans sa relation étroite avec son environnement et les personnes qui l'entourent. Ses expériences sont mémorisées dans son univers mental à partir duquel il juge et associe tout nouveau signe émis vers lui comme dangereux ou pas.

.......... L'intérêt pour vous de connaître ces notions réside dans la capacité que vous aurez à "parler cheval", c'est-à-dire à vous comporter auprès de lui comme un protecteur dominant (rôle de l'étalon leader dans le groupe) ou maternant (rôle de la jument qui rassure et guide son poulain). Persuadez-vous alors que des gestes rapides et brusques seront perçus comme ceux d'un prédateur, gestes que le cheval fuit par tous les moyens.
.......... Cela ne sert donc à rien de se battre avec les chevaux : il n'y a rien à y gagner. Dans le dialogue que vous allez établir avec votre cheval, vous êtes l'émetteur qui déclenche une réaction en lui, récepteur. Ainsi, vous aurez la responsabilité d'(émettre un bon signe, porteur de protection et de guidage. C'est à ce prix que vous développerez son obéissance et sa confiance en vous, gages de progrès et de performances éventuelles. Le calme est communicatif, et inversement, les nerfs le sont aussi.